Culture-Nature

Amour et sexualité : mieux se comprendre, mieux se vivre !

Qui n’a pas de problèmes d’amour et de sexualité… C’est sans doute l’une des questions les plus mal résolues de notre temps. Les psys ne savent par quel bout prendre la chose, les coachs de tous poils se multiplient, les théories battent de l’aile, et ceux qui souffrent restent sur le carreau. Y aurait-il quelque chose dans notre façon de concevoir l’amour qui ne soit pas en accord avec les lois naturelles ? Gageons qu’il existe un possibilité de sortir de l’impasse, aussi bien pour les théoriciens et thérapeutes, que pour tout un chacun...

Recommencer la psychanalyse à zéro ? C'est là le pari de la métapsychanalyse.

Certains diront que la psychanalyse n'était qu'une impasse, et son géniteur un imposteur obsédé de sexe. Freud est tombé en discrédit auprès d'un bon nombre d'intellectuels, cognitivistes, philosophes et autres. Il est vrai que les psychanalyses de divan n'ont apparemment pas porté les fruits attendus : des années de séances, des honoraires parfois exorbitants, l'impression d'un désenchantement...

La théorie de la métasexualité bouleverse les bases mêmes des différentes écoles de psychanalyse : elle repose sur l'observation empirique et reproductible d'un lien étroit entre amour et développement de facultés extrasensorielles. Ce lien est oublié depuis des siècles. Il apparaît difficilement dans les conditions ordinaires pour toutes sortes de raisons qu'explique justement la nouvelle théorie.

Un postulat se vérifie à travers la justesse de ses prévisions, et aussi à travers la levée des contradictions qui pénalisent les conceptions antérieures. La métapsychanalyse permet, à la grande surprise des spécialistes, de réunir les écoles qui paraissaient incompatibles. La réconciliation la plus étonnante est celle des thèses de Freud et de Jung. Le premier mettait la névrose sur le compte du refoulement sexuel. Le second invoquait le refoulement des "énergies numineuses". Or, la métapsychanalyse postule que les pulsions sexuelles non génitales (hors coït) ont pour finalité l'accès à une énergie métapsychique nécessaire au développement des facultés paranormales. Il en résulte immédiatement une totale convergence entre les deux points de vue.

La métapsychanalyse prend en compte non seulement l'instinct sexuel, mais également l'instinct alimentaire. Les expériences de plaisir gustatif sont en effet structurantes au même titre que celles du plaisir érotique. Elle fournit ainsi une explication inédite à l'origine précoce des tendances paranoïdes. Ceci explique la susceptibilité excessive de l'enfant aux souffrances liées à l'Oedipe.
Bien d'autres points sont remis en cause et bouleversent les conceptions existantes du fonctionnement psychique humain et de ses dysfonctionnements. Ainsi se fait jour une thérapie révolutionnaire, l'analyse transpulsionnelle, qui permet à chacun de mieux comprendre les causes réelles de son mal-être et lui fournit les outils pour se reconstruire sur une base conforme à sa nature profonde. Contrairement à l'analyse classique, qui conduit l'individu à rejeter consciemment ses pulsions naturelles, l'analyse transpulsionnelle met en lumière les erreurs de la morale dominante et permet à chacun de sauvegarder son identité profonde.

Cet Essai sur la théorie de la métasexualité nous offre 212 pages qui pourraient changer bien des choses, dans la vie individuelle comme dans l'avenir de notre société ; accès : http://bit.ly/2f0gSs7

 

A propos de l'auteur

Culture Nature

Culture Nature


Pour une Culture qui respecte vraiment la Nature.

Commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Manger Vrai : existe-t-il une vérité en alimentation ? 

Manger Vrai... ça veut dire quoi, au juste ? - C'est tout simplement une alimentation qui correspond aux données biologiques de l'organisme humain. Aucun primate ne cuit ni n'...

Lire la suite

Le Jardin des Délices ?

C'est un triptyque de Jérôme Bosch, le plus célèbre des triptyques de l'histoire de la peinture. Sur le panneau de gauche, une image du Paradis, Adam et Ève s...

Lire la suite

Le futur est malléable

« Les dents disent la vérité », la proposition interpelle. Qu’est-ce que ça peut vouloir dire ? Il est vrai qu’un visage peut exprimer la tr...

Lire la suite

Méta or not méta ?

G-C Burger répond à ses détracteurs et explique comment il a construit l'instinctothérapie et la métapsychanalyse. Il décrit la méthodologie qu'...

Lire la suite

La Saint-Valentin, fête des amoureux…

La fête remonte au XIVe siècle en Grande Bretagne, le 14 février célébrait en fait l’appariement des oiseaux. C’est vraisemblablement à partir de c...

Lire la suite

Noël, psychanalyse et jardin des délices

Que reste-t-il de Noël aujourd’hui ? La fête reste celle de la naissance du Divin Enfant, de l’Amour du prochain, de la Vie Éternelle. Elle le reste formellement, ma...

Lire la suite

Une autre chanson révélatrice : le célèbre duo Gainsbourg-Bardot "Je t'aime ... Moi non plus".

Étrange formule, qui a dû interpeller plus d'un esprit curieux. La contradiction est si choquante qu'elle ne peut pas être due au hasard. Gainsbourg, que l'on dit a...

Lire la suite

À propos d’une vidéo du Dr Cocaul, publiée sur le Net par Futura Week-end : petite dissertation signée GCB sur les vertus des bactéries pathogènes.

Le Dr Cocaul nous parle des différentes avancées de l’alimentation moderne : «  d’une part la sécurité alimentaire, toutes les mesures et les no...

Lire la suite

Chasteté et pied d'athlète

Guy-Claude Burger décortique une incompréhension médicale de plus, celle des champignons soi-disant pathogène, à travers un article scientifique paru sur le Trichoph...

Lire la suite

Instinctothérapie : secte ou pas secte ?

Tout le monde se souvient des « suicides collectifs » qui avaient défrayé la chronique dans les années 1980, notamment dans l'affaire du Temple Solaire. Pour rassu...

Lire la suite

UN VACCIN UNIVERSEL CONTRE LA GRIPPE ? Et si les virus n'étaient pas ce qu'on croit...

Des chercheurs australiens annoncent un vaccin universel contre la grippe. Cet article fait le point sur ce que l'on sait des virus et des vaccinations, et sur la théorie révolutionn...

Lire la suite