Culture-Nature

Le futur est malléable

« Les dents disent la vérité », la proposition interpelle. Qu’est-ce que ça peut vouloir dire ? Il est vrai qu’un visage peut exprimer la tristesse ou la colère. Et pour les dents ? C’est pourtant le titre d’un livre qui vaut le détour car les dents peuvent nous réserver un futur enviable.

Autrefois, j’allais chez le dentiste comme tout le monde, lorsqu’une dent me faisait souffrir. Je recevais un pansement, une intervention localisée sur la « souffreteuse » et le tour était joué en une séance ou deux. À force de solliciter l’art dentaire, j’en suis venu à un stade où son insuffisance m’a sauté aux yeux : marre de ses multiples replâtrages, de son œuvre discontinue telle un patchwork jamais achevé…  Non, il me fallait laisser tout ça de côté et ma bouche se reposer.

C’est ainsi que je fus attiré par une proposition nouvelle. Un remodelage de la bouche dans tout son ensemble semblait possible par le simple usage d’un objet capable de lui redonner son harmonie. La proposition était attirante, elle ne gênait pas les soins courants et promettait de redonner à la bouche et a fortiori aux dents une place plus juste.

Je compris soudainement qu’une dent qui souffre exprime un mauvais usage de la bouche et que si on ne soigne que la dent sans s’intéresser à la bouche qui a produit le désordre on ne fait que reculer pour mieux sauter. Là, il était proposé de remettre la bouche dans une allure conforme à ses potentialités. Ainsi, les causes ayant provoqué l’impact destructeur pouvaient recevoir un début de solution, voire une solution complète.

Cette approche thérapeutique a pris le nom aujourd’hui d’Organisation Spatiale de la Bouche ou OSB. Son outil principal est la gouttière Soulet-Besombes du nom de ses inventeurs des années 1950 : on l’appelle aujourd’hui l’activateur plurifonctionnel. C’est une double gouttière en matière caoutchouteuse qui accueille les deux arcs dentaires et que l’on porte pour effectuer des exercices entre autre.

C’est un usage rythmé de l’activateur qui est proposé ; celui-ci permet de prendre conscience tout en douceur des différentes fonctions de la bouche : mastiquer, déglutir, respirer et parler. Chacune a sa place sans gêne pour les autres. Le patient le découvre peu à peu d’abord avec étonnement puis avec bonheur. Cette nouvelle situation le met face aux faits qui ont émaillé toute son histoire personnelle produisant une bouche impactée et des dents dégradées.

Peut-on se détacher des évènements à partir desquels nous nous sommes construits, même faute d’avoir eu d’autres alternatives ? Le travail avec l’activateur vient bien vite le chuchoter dans l’oreille du patient. Le dentiste accompagnant est là pour le conforter dans cette découverte fondamentale. Une vérité s’impose peu à peu avec force : le seul vrai thérapeute est le patient et la thérapie avance à son rythme : l’accompagnant adapte ses gestes techniques à l’acceptation et la demande du patient.

En alimentation naturelle, nous sollicitons énormément nos dents ; nous avons des aliments crus parfois assez résistants. Retrouver une mastication plus confortable m’a paru essentiel aux côtés de mon instinct alimentaire restauré. La proposition de l’OSB résonnait en moi comme un rappel de l’alimentation naturelle. Il y a avait une logique parfaitement raisonnable et sans danger ; l’artisan majeur était soi-même et le plus important la découverte personnelle.

Les auteurs du livre, praticiens de l’OSB, parlent de la malléabilité du futur. C’est une notion qui surgit à l’intérieur de soi au cœur même des exercices quotidiens : « Je me construis un futur meilleur et je ne le dois qu’à moi-même ; je suis seul mais pleinement à cette tache rédemptrice ». En alimentation naturelle, c’est : « Je mets mon attention dans les signaux olfactifs des aliments Nature et j’obéis aux plus agréables, voie royale de santé ».

C’est dans un présent plus justement vécu que se trouve le secret d’un futur que j’ignore encore mais dont je suis gagné par la certitude qu’il sera meilleur et plus enviable. Vous comprenez ainsi pourquoi et comment l’OSB est devenue ma thérapie rédemptrice d’une bouche plus harmonieuse.

Le point de départ, le détonateur, est, dans chaque démarche, une logique et une invitation de découverte. En testant nos sens face aux aliments nature et un meilleur usage de notre bouche grâce à l’activateur, on découvre d’un côté, la puissance des saveurs naturelles appréhendées au bon moment et les gains immédiats de santé, et, d’un autre côté, l’harmonie atteignable de toutes nos fonctions buccales.

Découvrez davantage ces similitudes en lisant « Les dents disent la vérité ».

Retrouvez  « Manger Nature », le livre de base sur l’Alimentation Naturelle.

A propos de l'auteur

Bernard Mercier

Bernard Mercier


Agronome

Commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Le Jardin des Délices ?

C'est un triptyque de Jérôme Bosch, le plus célèbre des triptyques de l'histoire de la peinture. Sur le panneau de gauche, une image du Paradis, Adam et Ève s...

Lire la suite

Méta or not méta ?

G-C Burger répond à ses détracteurs et explique comment il a construit l'instinctothérapie et la métapsychanalyse. Il décrit la méthodologie qu'...

Lire la suite

Amour et sexualité : mieux se comprendre, mieux se vivre !

Qui n’a pas de problèmes d’amour et de sexualité… C’est sans doute l’une des questions les plus mal résolues de notre temps. Les psys ne savent par ...

Lire la suite

Manger Vrai : existe-t-il une vérité en alimentation ? 

Manger Vrai... ça veut dire quoi, au juste ? - C'est tout simplement une alimentation qui correspond aux données biologiques de l'organisme humain. Aucun primate ne cuit ni n'...

Lire la suite

Mangeons Nature, une éducation et un accompagnement

Quelle est l'alimentation pour laquelle le corps humain est adapté génétiquement ? Voilà la question de fond autour de laquelle s'est construite une démarche...

Lire la suite

Que penser de "la nécessité du feu dans la médecine traditionnelle chinoise" ?

Un ami me pose la question : Que penser "de la nécessité du feu dans la médecine traditionnelle chinoise ?". Cela me renvoie à une question plus géné...

Lire la suite

Miracle ! Repousse des cheveux à 84 ans avec une alimentation instinctive

J'ai 84 ans d'âge, 54 ans d'instincto, et des cheveux qui repoussent ! Plus surprenant encore, j'ai repris 2,5 cm de taille sur les 4,5 cm perdus il y a quelques années. E...

Lire la suite

Haro sur le soleil ?

Aucune recherche scientifique n'a établi à ce jour les causes précises des effets prétendument nocifs du rayonnement solaire.  L'instinctothérapie, four...

Lire la suite

Instinctothérapie, le pavé dans la mare

    Combien de fois ai-je entendu dire : « Avec votre instinctothérapie, vous mettez tout sur le compte de l’alimentation et vous oubliez le reste… &...

Lire la suite

La Saint-Valentin, fête des amoureux…

La fête remonte au XIVe siècle en Grande Bretagne, le 14 février célébrait en fait l’appariement des oiseaux. C’est vraisemblablement à partir de c...

Lire la suite

Noël, psychanalyse et jardin des délices

Que reste-t-il de Noël aujourd’hui ? La fête reste celle de la naissance du Divin Enfant, de l’Amour du prochain, de la Vie Éternelle. Elle le reste formellement, ma...

Lire la suite