Culture-Nature

Comment j’ai réduit simplement mes déchets de table ?

Comme moi, vous produisez des déchets végétaux chaque jour, épluchures de légumes, pelures de fruits. Ils gonflent votre poubelle et le coût qu’elle génère. Peut-être avez-vous aussi des fleurs sur le balcon, la terrasse ou dans le séjour ? Il faut leur apporter de l’engrais de temps en temps. C’est alors que j’ai entendu parler du lombricompostage.

C’est un système génial qui permet de transformer les restes végétaux en un engrais naturel liquide avec en prime un peu de compost de temps en temps. N’y aurait-il pas là une voie à creuser me suis-je dis ? Je me sentais d’autant plus motivé que, mangeant beaucoup de fruits et légumes, je produis tout autant de reliefs verts et les mener continuellement au jardin était devenu, avec la distance, une vraie corvée.

Je me suis renseigné sur cette pratique qui utilise certaines espèces de vers de terre. Quelques citoyens courageux l’utilisent mais certains l’ont abandonné. Les vers étaient morts ; le propriétaire avait délaissé le lombricomposteur ; le matériel ne semblait pas répondre aux attentes annoncés ; les vers avaient été reclus à la cave puis dans le garage et finalement oubliés.

Connaître le cycle de vie

J’ai pris conscience qu’il fallait faire les choses sérieusement. Le lombricompostage marche sur la base d’un cycle de vie qui existe dans la nature. L’art d’une bonne pratique est de reproduire les conditions idéales pour permettre à ce cycle de vie de se produire dans l’habitation.

En même temps que je rassemblais tous les éléments pour mettre toutes les chances de mon côté, je me suis dit que je pouvais aussi et sans davantage de difficulté mettre tout en forme pour pouvoir le transmettre à mes amis qui seraient intéressés.

Tout se résume en quelques points très simples :

  • Choix du lombricomposteur et de son emplacement
  • Choix d’une source de vers adaptés
  • Phase de démarrage et de croissance de la colonie de vers
  • Retrait et usage du jus et du compost de vers      

J’ai résumé tout cela dans des messages aussi complets que possible. Pour chaque point délicat, j’ai conçu une méthode dotée d’un choix d’options pour les résoudre au mieux des possibilités de chacun. J’ai aussi repéré des critères pour évaluer la bonne santé de la colonie de vers.

Accédez à ma petite vidéo descriptive du Lombricompostage 

A propos de l'auteur

Bernard Mercier

Bernard Mercier


Agronome

2 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Moi, je n'accroche pas !!

Dans la série des obstacles à la compréhension de la métapsychanalyse : l'accrochage. Rien n'est plus désagréable que de reconnaître que l'o...

Lire la suite

Petites précisions concernant l'olfaction et la gustation.

Lorsqu'on dit "odorat", on ne se représente pas ce sens comme le ferait un homme vraiment naturel. Tout comme celui qui n'aurait jamais vu ni entendu un violon et en trouverai...

Lire la suite

Mangeons Nature, une éducation et un accompagnement

Quelle est l'alimentation pour laquelle le corps humain est adapté génétiquement ? Voilà la question de fond autour de laquelle s'est construite une démarche...

Lire la suite

Penser à ne pas penser, est-ce possible ?

Penser à ne pas penser, c'est ce que permet le programme "Mangeons Nature". Nos sens de l’odorat et du goût ont besoin d'un champ d'expression libre au devant ...

Lire la suite

Le futur est dans l'ADN... du passé.

Un article scientifique paru en 2010, indiquant que la structure génétique des populations européennes, ou plus largement eurasiennes, étaient les mêmes il y a 36 000...

Lire la suite

Le cru et la carie

Le cru serait cause de carie dentaire ? La rumeur est persistante. Et elle n'a pas entièrement tort : on a beau manger cru et se brosser les dents tous les jours, les caries se creusen...

Lire la suite

Rides et état cardiovasculaire

Selon une étude à première vue surprenante rapportée par Futura-Santé , l’état cardiovasculaire serait corrélé à la profondeur...

Lire la suite

Le bio protège contre le cancer...

Top Santé signale une toute récente étude, réunissant des chercheurs de l'Inra, de l'Inserm, de l'Université Paris 13 et du CNAM dans le cadre de la Sorb...

Lire la suite

Un lien entre kundalini, PIM et "sentiment océanique" tel qu'évoqué par Freud

Une question posée par une internaute se voit répondue par Guy-Claude Burger: Y a-t-il un lien entre le Kundalini, le PIM tel que vous l'avez théorisé, et ce que vous q...

Lire la suite

Une météorite à l'origine de l'agriculture ?

C'est l'hypothèse proposée par les scientifiques qui viennent de découvrir sous un glacier du Groenland un impact de météorite datant de peut-être 1300...

Lire la suite

Reich et orgone II: Origines de l'homophobie

On cite souvent les écrits de Reich sur l'orgone comme une sorte d'équivalent à la métapsychanalyse. Certaines différences fondamentales méritent pour...

Lire la suite